Ramonage de poêle à Lure : trouver un spécialiste de confiance

Ramonage de poêle

Pour tous les appareils de chauffage marchant grâce au bois, aux granulés, au charbon, au fioul et au gaz, le ramonage s’avère indispensable. Il s’agit exactement de la cheminée, des poêles à bois ou aux granulés. En effet, le ramonage est une tâche sérieuse qui est régie par une réglementation assez stricte. Sa réalisation procure des avantages multiples et le non-respect de la règle la concernant peut engendrer le paiement d’amendes. Pour mieux être informé et pour éviter les mauvaises surprises. Découvrez à quelle période et pour quelles raisons faire du ramonage.

Ramoner la cheminée : est-ce une obligation ?

Le ramonage de poêle à bois, des inserts ou des cheminées consiste à nettoyer de la paroi intérieure du conduit d’évacuation des fumées. Il consiste tout particulièrement à éliminer les suies et les dépôts de cendres. Comme mentionné plus haut, le ramonage est obligatoire. Et cette obligation peut varier d’une commune à une autre dont les règles applicables y sont consultables. Si le propriétaire d’un appareil de chauffage ne respecte pas cette norme, il sera soumis à une amende forfaitaire. À cela s’ajoute la non-indemnisation de la part de son assurance habitation en cas de quelconque sinistre en rapport avec le chauffage. La réalisation d’un ramonage pour toute installation de poêles à bois est nécessaire afin d’éviter les risques d’incendie. L’idée est de garantir la conformité de l’appareil et ensuite, le confort et la sécurité des occupants. Le ramoneur se doit de remettre un certificat de ramonage après son intervention. Bien évidemment, cette opération doit être réalisée par un expert comme pro ramonage. Consultez le site d’un spécialiste tel que pro-ramonage70.com pour plus d’informations.

Les raisons de faire ramoner son poêle à bois

La première raison de faire un ramonage à Lure est qu’il s’agit d’une obligation légale. D’ailleurs, le fait d’enfreindre la loi engendre toujours des suites graves. Donc, il vaut mieux suivre ce que la commune à laquelle vous appartenez impose. Ensuite, le ramonage est un réel entretien de votre équipement de chauffage. C’est un acte qui assure une durée de vie prolongée de l’appareil et qui prévient les dysfonctionnements. Autrement dit, faire du ramonage, c’est garantir le bon fonctionnement de son appareil de chauffage à la maison. C’est à la fois une question de sécurité et de confort vu qu’il vise l’évitement des risques d’incendies et d’intoxication au monoxyde de carbone. Si vous faites réaliser un ramonage régulier de votre installation de poêles à granulés, vous vivez avec un esprit plus tranquille chez vous. La pollution peut également se réduire aussi bien que la consommation de combustible grâce à cette même action. Les cendres et les dépôts qui s’accumulent dans les conduits seront enlevés et aucun accident domestique ne se produira.

Le moment idéal pour ramoner la poêle à bois

Le ramonage de poêle à pellets ou de la cheminée s’affiche dans le règlement sanitaire départemental de votre commune. En fait, la fréquence de ramonage change selon la région et suivant l’équipement de chauffage que vous disposez. Sur ce, il faut se renseigner auprès de la mairie pour bien connaître quand faut-il ramoner ses conduits de fumée. Quoi qu’il en soit, dans le cas général, le ramonage doit s’effectuer une fois dans l’année, au minimum. Concrètement, pour un appareil de chauffage au bois, il faut en faire deux fois par an. Le premier doit être réalisé au cours de la période d’usage, c’est-à-dire en hiver et le second avant ou après cette période, début automne ou début printemps. Puis, à titre d’information, le ramonage doit se faire deux fois dans l’année pour une poêle à bois et une fois par an pour une poêle à granule à Lure. Si vous avez une chaudière, une fois par an suffit, mais un ramonage deux fois dans 12 mois est nécessaire pour une cheminée classique. En outre, la loi n’impose aucune date particulière pour le ramonage.

Les différentes techniques de ramonage

Le ramonage peut se faire par différentes techniques. Avant de découvrir les modes de ramonages les plus courants et leur particularité, sachez que cette opération doit être assurée par un spécialiste. Il s’agit d’un professionnel ayant le pouvoir de délivrer le certificat de ramonage à présenter aux assurances en cas d’incendie. C’est une personne physique, qualifiée, avec un diplôme spécifique et une expérience dans le domaine. En effet, le ramonage s’effectue de façon distincte selon votre type d’équipement de chauffage. On peut distinguer le ramonage de conduit de cheminée : ramonage mécanique et ramonage chimique. Puis, il y a le ramonage de poêle à bois ou à granulés : ramonage simple ou le nettoyage complet incluant le dépannage de poêles. Le ramonage de la chaudière est une autre technique consistant à nettoyer le corps de chauffe et l’extracteur, la veilleuse et le brûleur. Cette tâche est aussi synonyme de réglage et de contrôle de la combustion ainsi que des fumées émises.

Comment bien entretenir votre poêle à bois?
Tous les avantages de chauffer son logement avec un poêle